Comment gérer la dette technique

technical debt definition

La technologie influence de plus en plus la vie quotidienne et la façon dont nous gérons les affaires. Elle est en constante évolution, créant des processus plus efficaces, offrant de nouvelles capacités et ouvrant la voie à de nouvelles façons de faire des affaires.

Cette croissance technique est formidable, car elle permet à notre société de progresser d’une manière que nous n’aurions jamais cru possible auparavant. Cependant, elle crée également un problème pour les entreprises, connu sous le nom de dette technique. Cette dette correspond au montant des ressources qu’une entreprise devra investir à l’avenir pour mettre à jour ses produits, services et systèmes.

Dans cet article, nous allons voir ce qu’est exactement la dette technique, comment une entreprise peut l’accumuler rapidement et comment vous pouvez atteindre l’équité technique.

Qu’est-ce que la dette technique ?

La dette technique désigne le coût nécessaire pour mettre à jour l’ensemble des technologies de votre entreprise. Lorsque vous utilisez les technologies, logiciels, applications, etc. les plus efficaces et les plus modernes, vous atteignez l’équité technique.

Comme toute dette, la dette technique a un coût principal et un coût d’intérêt. Le coût principal correspond au montant que vous devriez dépenser pour mettre à jour toutes les technologies de votre entreprise afin d’atteindre l’équité technique. Il s’agit d’un montant élevé. Mais si vous ne pouvez pas vous le permettre, vous continuez à payer les intérêts de la dette technique. Dans ce scénario, les intérêts correspondent au temps et à l’argent que vous consacrez à essayer de trouver des solutions de contournement qui vous permettent de poursuivre vos activités avec une technologie inférieure.

Lorsque vous continuez à repousser le coût principal, vous payez de plus en plus d’intérêts, et le coût augmente au fur et à mesure que cela dure. Au fur et à mesure que votre équipement et vos logiciels deviennent de plus en plus obsolètes, le coût augmente car les solutions de contournement deviennent plus complexes. Finalement, vous pouvez prendre tellement de retard que votre technologie n’est plus suffisante et que vous devez la mettre à jour ou devenir obsolète.

Pendant que vous continuez à repousser les mises à jour, les ressources financières qui auraient pu être consacrées au capital sont gaspillées en intérêts.

Non seulement vous épuisez lentement vos ressources, mais les investissements financiers futurs dans votre technologie sont freinés. Par exemple, si vous consacrez 100 $ (pour simplifier) à un nouveau projet informatique, mais que la moitié de votre budget doit être consacrée à l’adaptation de votre ancienne technologie au nouveau processus, vous ne pourrez investir que 50 $ dans ce nouveau projet.

D’un autre côté, si vous maintenez constamment l’équité technique, vous ne serez pas pris dans le cycle qui consiste à épuiser les ressources financières sur les intérêts. Vous pourrez également consacrer entièrement le budget de votre projet informatique à la nouvelle offre elle-même, ce qui se traduit par des produits et services plus innovants.

Comment les entreprises accumulent-elles une dette technique ?

La dette technologique est inévitable car le secteur de la technologie croît et évolue très rapidement. Acceptez donc d’abord le fait que vous serez confronté à la dette technologique et que vous avez besoin d’un plan d’action pour y faire face. En outre, voici quelques raisons pour lesquelles vous risquez d’accumuler rapidement des dettes technologiques.

  • Complexité ou redondance inutile.

Vos produits, processus ou applications peuvent-ils être simplifiés ? Peuvent-ils être plus standardisés ? Plusieurs applications travaillent-elles pour accomplir une action qu’une seule application pourrait faire ? Passez en revue votre technologie et voyez s’il n’y a pas moyen de simplifier les choses et de les rendre plus efficaces avec moins de composants.

  • Pas d’équipe dédiée à la dette technique.

Souvent, la gestion de la dette technologique est reléguée au second plan dans le but de proposer de nouvelles offres plus rapidement. Comme les équipes dédiées aux nouvelles offres doivent respecter des délais serrés, elles se concentrent sur l’achèvement de leur projet dans les temps et ne prennent pas de mesures pour limiter la dette technologique supplémentaire qu’elles pourraient causer ou pour traiter la dette technologique qu’elles rencontrent.

  • En fin de compte, la question de la dette technologique est repoussée de plus en plus loin parce qu’il n’y a pas de ressources qui lui sont spécifiquement consacrées. En créant une équipe qui gère uniquement la dette technologique, le problème ne sera plus repoussé pour que « quelqu’un d’autre » s’en occupe.

  • Des attentes peu claires.

La dette technologique peut s’accumuler rapidement en l’absence de stratégies de financement, de stratégies commerciales ou d’exigences de capacité claires. Les attentes doivent être explicites pour s’assurer que les initiatives sont bien gérées et que l’accumulation de la dette technologique est faible.

  • Logiciel rigide.

Les logiciels hautement personnalisés peuvent rapidement entraîner une accumulation de dettes technologiques. Le codage étant fortement adapté à vos besoins spécifiques, il est très difficile de revenir en arrière et de créer des solutions de rechange pour l’avenir. De même, les gros blocs de code peuvent être difficiles à réutiliser ou à modifier.

Si vous ne prévoyez pas de flexibilité dans votre logiciel, les mises à jour risquent d’être plus longues, plus coûteuses et moins pratiques.

  • Aucun plan pour l’arriéré.

Il n’est pas toujours facile de se remettre d’une dette technologique d’accessibilité, car il faut à la fois s’attaquer aux nouveaux problèmes et résorber un arriéré de mises à jour qui auraient déjà dû être effectuées. Pour pouvoir travailler simultanément sur ces deux aspects, il faut mettre en place une stratégie de hiérarchisation des priorités afin que les besoins les plus urgents soient traités en premier. Utilisez un outil de gestion des tâches pour vous aider à garder votre entreprise sur la bonne voie et à créer un sentiment de responsabilité.

Ce ne sont là que quelques raisons pour lesquelles les dettes technologiques peuvent s’accumuler rapidement dans votre entreprise, mais les causes potentielles sont nombreuses. La meilleure façon de prendre de l’avance sur la dette technologique est d’abord d’être conscient des principales façons dont elle s’accumule dans votre entreprise. Si vous en êtes conscient, vous pouvez commencer à y travailler plus tôt et éviter une accumulation importante.

Comment se remettre de la dette technique

Si vous avez une dette technologique importante, il y a plusieurs choses que vous pouvez faire pour redresser la barre.:

  • Définir la dette technologique.

Commencez par établir une définition de la dette technologique à l’échelle de l’entreprise. L’endettement technologique a un impact considérable sur l’ensemble de l’entreprise, il ne peut donc pas être considéré comme un problème propre au service technique.

  • Bien sûr, la dette technologique peut être définie par les coûts financiers réels liés à la création de solutions de contournement pour des équipements, des logiciels, etc. obsolètes. Cependant, elle peut également inclure le personnel nécessaire pour créer des solutions de contournement, un calendrier de mise sur le marché plus lent, une flexibilité réduite, etc.

Avant de pouvoir réellement s’attaquer à la dette technique, il faut en avoir une définition spécifique, partagée et acceptée par l’organisation.

  • Suivre activement les coûts du principal et des intérêts.

Pour garder un œil sur les ressources qui sont drainées par la dette technologique, créez un système de suivi qui permet aux cadres et autres dirigeants de voir son impact.

Inscrivez ces coûts dans les comptes de résultats afin que chaque service puisse voir comment il est affecté par la dette technologique.

Ceci est utile pour deux raisons. Premièrement, il peut être facile de sous-estimer l’impact de la dette technologique sur votre entreprise, en particulier pour les départements non informatiques. En créant un espace où chacun peut voir l’impact, les dirigeants peuvent comprendre pleinement l’impact de ce problème sur leur département.

Deuxièmement, lorsque tout le monde est sur la même longueur d’onde concernant l’impact de la dette technologique, il est beaucoup plus facile de créer un front uni pour atteindre l’équité technique.

  • Soyez honnête quant à l’utilité de votre technologie.

Ne vous attachez pas trop au « business as usual ». Les entreprises qui s’entêtent face aux changements technologiques ne sont pas celles qui se développent et prospèrent.

  • Prenez un moment pour évaluer honnêtement l’équipement, les logiciels, les applications et les autres technologies utilisées par votre entreprise, qu’il s’agisse du back-office ou de la relation avec le client. Qu’est-ce qui doit absolument être mis à jour ? Qu’est-ce qui fonctionne bien pour l’instant, mais qui devra peut-être être modifié à l’avenir ? Une fois que vous avez une connaissance approfondie de votre environnement de travail, il est beaucoup plus facile de créer un plan d’action qui répond d’abord aux besoins les plus contraignants.

  • Consacrer un certain nombre de ressources à la gestion de la dette technologique.

Il est beaucoup plus facile d’atteindre et de maintenir l’équité technique avec des ressources budgétisées. À ce stade, vous avez défini la dette technique de votre entreprise, surveillé les coûts et déterminé les domaines qui nécessitent le plus d’attention. Avec un budget en place, vous pouvez commencer à récupérer systématiquement la dette technique.

L’affectation de ressources ne se limite pas au financement ; elle inclut également la dotation en personnel. Créez une équipe interdépartementale qui se concentre spécifiquement sur la gestion de la dette technique. Cette équipe peut examiner régulièrement l’utilité de votre technologie, discuter des endroits où les ressources sont épuisées et allouer des ressources aux mises à jour.

  • Faire régulièrement de petites mises à jour.

Effectuer régulièrement de petites mises à jour est le meilleur moyen de maintenir l’équité technique sans interrompre le fonctionnement quotidien de l’entreprise. Si vous attendez la dernière minute pour effectuer d’énormes mises à jour d’un seul coup, vous vous exposez à de nombreux risques, vous risquez de perturber le fonctionnement de l’entreprise jusqu’à ce que la mise à jour soit terminée et vous dépensez beaucoup de ressources en intérêts au cours du processus.

Lorsque vous choisissez des mises à jour plus petites et plus régulières, vous pouvez être plus stratégique, plus prévisible et plus efficace à long terme.

La dette technique est inévitable, et elle a le pouvoir d’enterrer complètement votre entreprise. Elle peut ralentir la production, créer des coûts inutiles et réduire considérablement le budget de vos projets informatiques. Cependant, avec une sensibilisation adéquate, des ressources désignées et une stratégie de maintenance solide, vous pouvez empêcher cette dette de s’accumuler et d’interrompre votre activité.

To share this article:

Published: dimanche , 03 octobre , 2021